Le parcours


La carte en plein écran c’est ici !

De l’Atlantique à la Mer de Chine

 

* Un premier départ symbolique (« de l’Océan Atlantique à la Mer de Chine ») a eu lieu sur la côte Atlantique, dans les Landes, le 17 juin avec l’école de Saint-Julien-en Born en compagnie des écoliers.

* Prologue festif: le vendredi 1er juillet à Lamagdelaine (46) à partir de 19h30, lors d’une grande soirée « auberge espagnole-musique ». Apportez un met à partager, une bouteille. Musique et théâtre improvisé.

* Départ « officiel » : Cahors, le samedi matin, 2 juillet 2016. Les cyclistes-sont invités à accompagner Jean-Louis Barrère, Jean-Pierre Saillens et Bernard Henry jusqu’au pied de Saint-Cirq-Lapopie (km 30) pour un pique-nique au bord du Lot. Rassemblement place Gambetta à Cahors à 9h30. Café prévu, quelques kilomètres plus loin à Lamagdelaine.

* Italie, jusqu’au sud (Brindisi) avec Jean-Pierre. Bernard s’arrêtera (provisoirement) dans les Alpes.

* Grèce. 

* Turquie. La traversée de ce pays, d’ouest en est, prendra près d’un mois, tant ce pays est grand. Bernard se  joindra au voyage à ce moment là. Au regard des conditions géopolitiques, le passage de la frontière avec l’Iran s’annonce incertain. En effet, la Syrie et l’Irak sont tout proches.

* Iran, jusqu’à Téhéran. Ce pays est connu pour son très bon accueil des voyageurs. La traversée du Pakistan est interdite. Il faudra alors prendre un avion pour rejoindre l’Asie.

* Inde. Début de la seconde partie du projet. Atterrissage à New-Delhi, fin septembre, début octobre, soit à la fin de la saison des moussons. Visite d’un premier projet humanitaire, du côté de Bénarès, dans la vallée du Gange.

* Népal et rencontre avec les enfants bénéficiaires d’un projet de reconstruction d’une école, au pied de l’Everest, porté par l’association humanitaire Épicéa France.

* Birmanie (via l’Inde). Comme pour la frontière Turco-iranienne, le passage de l’Inde à la Birmanie est incertain. Cette frontière n’est pas toujours ouverte. On peut espérer que d’ici l’automne prochain, le vent d’Han San Suu Kyi aura soufflé sur les frontières.

* Thaïlande

* Cambodge pour visiter  un projet porté par l’association Les Enfants du Mékong.

* Vietnam avec la rencontre de la communauté des Sœurs de Notre Dame du Calvaire implantée, depuis septembre 2015, dans la Province de Binh Phuoc à 120 km au nord de Ho Chi Minh Ville.

Sur ces 3  derniers pays, Les Enfants du Mékong sont très actifs. Cette association sera au cœur du projet « À vélo pour les enfants du monde ».

Il est prévu de parcourir, en moyenne, 100 km par jour, à raison de 6 jours par semaine, à une vitesse horaire de 15 km/h environ. C’est peu, mais lorsque le vélo est chargé, il ne faut pas espérer bien plus.

Retrouvez quotidiennement la face cachée de la préparation du projet sur la page Facebook de Jean-Louis Barrère Cyclo-voyageur 

 

Aller à la barre d’outils