Bénarès, ces Lotois sauvent des enfants

img_20161005_220403Sylvia et Jean-Yves Bertoncello consacrent toute leur énergie pour sortir de l’enfer de jeunes orphelins indiens. Un combat quotidien soutenu.par AVEM.

« Sylvia ma-am, Sylvia ma-am, vous allez bien ? » Avec cet inimitable accent indien, Manish, à bord de son scooter, interpelle Sylvia Bertoncello au coeur de la marée humaine bruyante de Bénarès Cette ville sainte bordée par le Gange étouffe. Manish, comme beaucoup de jeunes de Bénarès, a reçu un intelligent coup de pouce de Sylvia. Il fait aujourd’hui de la recherche à l’Université !
En rickshaw-vélo, nous nous rendions alors avec Sylvia, sous une chaleur moite, dans un centre pour enfants handicapés mentaux, l’un des rares de cette ville de 1,2 million d’habitants.  Là, Sylvia voulait nous présenter (à Bernard Henry et à Jean-Louis Barrère) les quatre enfants parrainés par l’association lotoise « Jimy Library » qu’elle a créée avec son mari Jean-Yves. Quatre vies extraites du naufrage.
Munna, Rattan, Rahul et Sunny sont orphelins et handicapés mentaux. Dès leur plus jeune âge, ils ont vécu enfermés dans un centre, sans soins, sans hygiène, sans scolarisation, maltraités par des fonctionnaires incompétents et mal payés. Ces quatre garçons sont aujourd’hui tout heureux d’apprendre à lire, à écrire, et plus encore à sortir dans la rue en compagnie de Rahul, un jeune travailleur social hors pair, payé par Jimy Library. Chacun va apprendre un petit métier pour gagner en autonomie et pour pouvoir survivre dans cette jungle où la prostitution est l’issue de la plupart de ces jeunes abandonnés.
Ici, Sylvia et Jean-Yves ont créé une librairie, ils ont participé à la réhabilitation du centre pour orphelins, financé l’amélioration des conditions de vie du centre pour handicapés mentaux, accompagné des dizaines d’enfants à la dérive et, maintenant, toujours avec l’appui d’une très sérieuse ONG indiennes, D.Fondation, ils participent à un pari fou : assurer la pérennité d’un hôpital ouvert à tous, gratuit, avec un bon niveau de soins. Ils activent leur solide réseau, en Europe ou en Inde, en quête de milliers de roupies nécessaires pour écoper sans cesse une misère indescriptible. Une goutte d’eau. Mais une goutte d’eau qui sauve des vies d’enfants.

AVEM est ravi d’être partenaire de Jimy Library et de financer une année d’hébergement pour les 4 enfants orphelins.

Suivez-nous au quotidien sur la page facebook « Jean-Louis Barrère cyclo-voyageur »

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils