L’Inde plein les yeux

img_20160925_190652Il n’aura pas fallu plus de quelques coups de pédales pour mesurer ce qu’était l’Inde à vélo: un spectacle vivant permanent s’offre à nous dans un vacarme incessant de klaxons, une folle course entre voitures et camions débridés, rickshows funambules, motos et vélos surchargés, chaussées défoncées, couleurs éclatantes parfums d’épices et odeurs repoussantes. Cela sera notre quotidien durant plusieurs semaines. Le changement n’est pas que sur la route: nous entamons une tout autre relation à l’autre. L’Iranien nous sautait presque au cou en nous demandant si nous avions besoin de quelque chose. L’Indien se poste devant nous, nous observe et peut rester ainsi longtemps sans rien nous dire. Il nous regarde avec nos drôles d’engin, sourit parfois à la vue de ces martiens mais il ne nous adressera pas la parole spontanément. La relations peut s’engager lorsque nous faisons le premier pas. Dans cette banlieue de New Delhi, comme partout sans doute ailleurs, une classe moyenne progresse (d’où les routes surchargées de voitures assez récentes) mais la misère reste toujours très présente.

Bref, nous débarquons sur une autre planète et nous l’envisagions bien ainsi !
A part ça… Pas mal de soucis avant de pouvoir rouler: Bernard a été un peu embêté par la douanes pour quitter l’Iran, hier soir, moi j’ai été beaucoup embêté pou le passage de la douane indienne ce matin. C’est au bout du troisième chef, qu’ils se sont décidés a me laisser passer. Le second chef, si j’ai bien compris, refusait mon visa. Pourquoi ? Aucune explication. Peut-être une distorsion entre les éléments de mon visa et le passeport. Ouf ! Enfin, troisième souci: un problème, toujours le même, lors du remontage du vélo de Bernard. Nous y avons consacré beaucoup de temps. La patience l’a emporté !
Nous allons prendre la direction du sud. Nous envisageons de découvrir le Taj Mahal d’ici trois jours sans doute.

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils